FAQ des quatrièmes de couverture

Publié le par Cécile D.

Qu'est-ce qu'une quatrième de couverture ?

C'est un terme qui désigne à la fois une partie de l'objet livre, ainsi que le résumé que vous y trouvez. Ici, nous parlerons de la quatrième de couverture en tant que texte. Il sert alors à deux choses :

- informer le lecteur sur le contenu du livre

- créer du suspens et donner envie de le lire

Avec la couverture, c'est la première rencontre du lecteur avec votre univers. C'est donc un texte d'une importance capitale. Il est extrêmement court (grand maximum 200 mots), doit être accrocheur, et représentatif du contenu du livre - sans trop en dire, sinon, ce n'est pas juste !

Attention : ne confondez pas quatrième de couverture et synopsis.

 

 

Quel est le but d'une quatrième de couverture ?

Tout comme l'illustration de couverture, la quatrième de couverture est à la fois l'expression de votre création, et sa représentation. Ce deuxième point est important : vous ne devez pas perdre de vue qu'une quatrième de couverture est un argument de vente. Pas un exercice de style : le but, ce n'est pas qu'elle vous plaise, c'est qu'elle plaise au lecteur...

 

 

Qui rédige la quatrième de couverture ?

Le plus souvent, l'éditeur s'en charge. Comme dit plus haut, une quatrième de couverture est un texte commercial, non créatif, et donc forcément difficile à rédiger. Il y a des codes à respecter (que j'aborderai plus bas).

Parfois, il arrive que ce soit l'auteur qui soit chargé de la rédiger. Pour Entrechats, ça a été le cas, mais ce fut à ma demande (pourtant, ce n'est pas une partie de plaisir à rédiger, mais je trouve l'exercice intéressant : ça force à sortir de son texte, et à le décortiquer pour en donner les bonnes clés de lecture et de compréhension).

 

 

Comment rédiger une quatrième de couverture ?

En IUT Métiers du livre, on m'a donné une méthode... elle n'est pas universelle mais, si vous vous penchez de plus près sur les résumés des livres de votre bibliothèque, vous verrez que ceux-ci rejoignent le schema que voici !

Attention :

!!! C'est une méthode parmi d'autres !!!

!!! C'est une méthode qui marche pour les récits de l'IMAGINAIRE, et que j'ai adapté en conséquence !!!

 

Ce que vous voulez intégrer à votre quatrième de couverture (dans cet ordre à peu près) :
1er paragraphe : la situation initiale (lieu, époque, type de civilisation si nécessaire), le personnage principal, éventuellement son acolyte.
2e paragraphe : le problème auquel ils sont confrontés, l’ennemi (si nécessaire), la réaction des personnages.
3e paragraphe : ouverture libre. Le but ici est de créer du suspens.

Ce que vous voulez signifier dans votre quatrième de couverture (en vrac) :
Le(s) genre(s) auquel(s) appartient le roman, à quel public il est destiné, à partir de quel âge (si nécessaire), éventuellement le style d’écriture s’il est particulier, le niveau de lecture/de complexité. Et tout le reste, qui vous semble indispensable.

 

Comment vérifier que votre quatrième de couverture est accrocheuse ?

Rien de plus simple : la faire relire par un lecteur qui ne connaît absolument pas votre histoire, puis lui demander de reformuler ce qu'il a compris. Si cela tombe à côté du récit exact que la quatrième de couverture est censé présenter, alors, vous êtes parti pour une V2.

Tout comme pour les synopsis, ne vous attendez pas à tomber juste à la première version. Il vous en faudra deux, peut-être trois, peut-être six ! Qui sait ? Mais au final, vous aurez un texte digne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Pour créer votre quatrième de couverture, je vous invite à visiter mon site.
Répondre
L
<br /> <br /> Très intéressant ^^<br /> <br /> <br /> J'ai toujours trouvé que c'était un exercice difficile, mais une méthode de base arrangera peut-être les choses : merci !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> De rien les filles, ravie de pouvoir rendre service :)<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Héhé, merci pour cette méthode, qui effectivement peut s'avérer très utile, surtout quand comme moi on ne sait pas faire court !!
Répondre